Histoire tragique des enfants juifs dans les Landes 5/

dimanche 22 juillet 2012
par  Robert
popularité : 26%

La forfaiture d’un Préfet

Les documents d’archives sont impitoyables. Ceux que nous publions révèlent l’étendue de la forfaiture d’un haut fonctionnaire vichyssois. Car il faut encore préciser que jusqu’à la mi-août 42 non seulement les allemands refusaient de prendre les enfants et les confiaient aux autorités françaises, mais auparavant ils demandaient à la mère, ou à la personne qui les accompagnait, l’adresse de la famille à laquelle ils devaient être confiés et à défaut, placés dans une institution religieuse.

Deux documents établis par le directeur du camp de Mérignac montrent de façon irréfutable que la majorité des enfants arrêtés avec leur mère auraient pu être sauvés. Il aurait suffi de prendre l’initiative de les acheminer vers les familles d’accueil désignées, ou ne serait-ce que demander à celles-ci de venir les retirer. Pas un de ces enfants ne sera sauvé et il semble bien qu’aucune famille n’ait été informée pour venir chercher le, ou les enfants.

Même avec le recul du temps, il est difficile de concevoir comment un haut fonctionnaire, père de deux fillettes, qui pouvait en toute légalité sauver les enfants, soit resté totalement insensible au sort qui les attendaient.

Comment aurait-il réagi s’il s’était agi de ses propres enfants ?

Quelques enfants vont cependant échapper au sort funeste qui leur est promis. Dans les listes que le directeur de l’hôpital Lesbazeilles fait parvenir au préfet aux dates des 18 juillet et 10 août on relève les noms de : Monique et Annie GONIBERG 5 ans et 1 an ; Marie Rose et Monique BEILIN (âge inconnu), Lucien BINES 9 ans, lesquels ne sont plus dans l’établissement à la date du 18 août.
Comme pour Nicole GRUNBERG et sans doute avec la complicité de sœur supérieure Agnès, ces enfants ont pu être retirés de l’hôpital. Tous auront la vie sauve.
Pour tous les autres ce sera le tragique périple : MÉRIGNAC, DRANCY, AUSCHWITZ.

Après la Libération René GAZAGNE sera nommé Préfet d’Alger.


Brèves

21 juillet 2012 - lutter contre l’oubli

La rafle du Vél’d’Hiv commémorée le lundi 16 juillet 2012 est ignorée de 42% des français. Le 70e (...)