Histoire tragique des enfants juifs dans les Landes 1/

vendredi 27 juillet 2012
par  gabardan
popularité : 19%

S’il est impossible d’établir une liste nominative des juifs adultes arrêtés dans le département, en revanche les documents disponibles et surtout le formidable travail de recherche de Serge KLARSFELD et de son association, permettent d’établir une liste des enfants au plus près de la réalité. Elle s‘élève à une trentaine, la grande majorité venant de Paris et de Reims. Comme pour les adultes, la préfecture va dresser des listes d’enfants qui seront mises à la disposition des occupants. Expurgée de ceux qui s’avèreront être catholiques, voici dressée par la préfecture, la liste des enfants juifs résidant dans les Landes début 1942 à la veille des grandes rafles :

  • Jean BENEDEK, 10 ans, Peyrehorade
  • Henriette BLATT, 12 ans, Dax
  • Edmond CANEVI, 11 ans, Mimizan
  • Albert COHEN, 11 ans, Mouscardès
  • François DOMENGER, 3 ans, Castelnau-Chalosse
  • Nicole DOMENGER, 10 ans, Castelnau-Chalosse
  • Arlette FARHI, 10 ans, Mimizan
  • Georges GHELDMAN, 11 ans, Dax
  • Aimée GRONICHT, 10 ans, Tarnos
  • Colette GRONICHT, 5 ans, Tarnos
  • Maurice ROSENTHAL, 7 ans, Hossegor
  • Jeanine SCHERMANN, 10 ans, Larbey
  • Léa ZAWIDOWICZ, 13 ans, Mont-de-Masan
  • Rachel ZAWIDOWICZ, 12 ans, Mont-de-Marsan.

Soit 14 enfants auxquels il faut ajouter :

  • Myriam NEUBURGER, 14 ans, Grenade-sur-Adour
  • Jacques ULMO, 3 ans, Bourriot-Bergonce,

résidant en zone non occupée et de ce fait non recensés par la préfecture des Landes.
Tous ces enfants sont de nationalité française à l’exception de Myriam NEUBURGER née à Berlin.

De ces seize enfants quatre vont périr à Auschwitz, un cinquième Jacques ULMO sera massacré à Bourriot, onze auront la vie sauve.


Brèves

21 juillet 2012 - lutter contre l’oubli

La rafle du Vél’d’Hiv commémorée le lundi 16 juillet 2012 est ignorée de 42% des français. Le 70e (...)