“ Une si belle innocente petite fille de 3 ans…”.

jeudi 31 août 2017
par  gabardan
popularité : 66%

Après la guerre Joseph CIOLEK, a cherché partout en Europe et jusqu’en Amérique, trace de sa nièce Monique CIOLEK, disparue dans la grande tourmente avec ses parents. Ce n’est que 30 ans plus tard qu’il apprendra qu’elle a péri à Auschwitz. Sans plus. Précieusement conservée, il ne restait de la fillette qu’une photo entourée de ses parents.

75 ans plus tard, Sophie NATAF-CIOLEK petite fille de Joseph a eu … “ l’envie de mettre le nom de Monique sur internet… Stupéfaite, bouleversée, elle découvre… que quelque part dans les Landes, en France, il y a des personnes soucieuses du devoir de mémoire qui ont fait un travail formidable et qui rendent hommage à Monique et à d’autres enfants déportés ”.

Sophie a pris contact avec notre association et a tout appris du calvaire de Monique : arrêtée en gare de Mont de Marsan le 13 juillet 1942, séparée de ses parents, à nouveau arrêté le 18 août à la Ferme du Pouy, déportée le 31 : perdue à 3 ans au milieu d’inconnus, elle aura subi la promiscuité des camps de Mérignac et de Drancy et enfin un voyage de trois jours dans un wagon plombé !
Etait-elle encore vivante en arrivant à Auuschwitz ?

Sophie NATAF-CIOLEK enseignante à Jérusalem nous a confié : “ Je suis bouleversée. Nous sommes tous très émus, beaucoup de larmes ont coulé, moi particulièrement en pensant à mon grand père et à cette longue nuit sur le sort de Monique, qui aurait pu être sauvée !

Mille fois merci pour tout ce que vous avez fait pour elle, pour cette cérémonie à la mémoire de ces enfants.

Je vis à Jérusalem, mais peut être un jour, qui sait ? Je vous adresse sa photo pour que vous puissiez la placer sur le mur du Mémorial. Sachez que ma fille âgée de 11 ans a écrit une rédaction qui a été lue devant toute son école. Tout ce que vous avez fait pour la mémoire de Monique va y être ajouté. Ainsi, l’histoire d’une si belle innocente petite fille de 3 ans, va être communiquée d’école en école dans la ville de Jérusalem ”.


MERCREDI 13 SEPTEMBRE le portrait de Monique sera sur le Mémorial à côté de la pierre ou est gravé son nom. (voir article ci-dessous)